LYS-GM101

Lysogene a démarré un essai adaptatif de phase I/II pour le traitement à long terme de la gangliosidose à GM1, ou maladie de Landing, avec son produit candidat de thérapie génique LYS-GM101.

LYS-GM101 est un vecteur candidat à la thérapie génique conçu pour restaurer la capacité à produire une enzyme bêta-galactosidase fonctionnelle dans les cellules du cerveau et de la moelle épinière dans le système nerveux central (SNC), ainsi que dans les cellules du système nerveux périphérique. Chez les patients atteints de gangliosidose à GM1, initier l’expression à long terme de la bêta-galactosidase a le double effet d’éliminer les dépôts lipidiques existants de gangliosides GM1 et d’empêcher toute nouvelle accumulation.


LYS-GM101 utilise un vecteur viral adéno-associé (AAVrh10) pour délivrer une copie fonctionnelle du gène GLB1 au SNC.

Le traitement est administré par une injection unique dans un espace rempli de liquide céphalo-rachidien à l’arrière de la tête appelé la « grande citerne » (cisterna magna). Nous veillons ainsi à ce que le traitement atteigne le cerveau et la moelle épinière. L’injection en elle-même dure entre 2 et 9 minutes et est administrée sous anesthésie générale.

LYS-GM101 devrait réduire le dysfonctionnement neuronal existant et empêcher d’autres dommages et ainsi prévenir voire potentiellement réverter les troubles cognitifs et moteurs et ainsi améliorer le devenir des patients.

En 2017, LYS-GM101 a reçu la désignation de médicament orphelin pour le traitement de la gangliosidose à GM1 dans l’Union européenne et aux États-Unis, ainsi que la désignation de maladie pédiatrique rare aux États-Unis.

In 2021, LYS-GM101 a reçu la désignation “Fast track” aux États-Unis.

Gangliosidose à GM1

La gangliosidose à GM1 est une maladie de surcharge lysosomale rare, héréditaire et neurodégénérative causée par des mutations dans le gène GLB1. Il s’agit du gène instruisant la production d’une enzyme appelée bêta-galactosidase. Cette enzyme est responsable du métabolisme d’une substance appelée ganglioside GM1 dans les neurones. Lorsque le gène GLB1 est défectueux et que l’activité de la bêta-galactosidase est perturbée, le ganglioside GM1 s’accumule jusqu’à atteindre des concentrations toxiques, provoquant une neurodégénérescence associée à des symptômes neurologiques graves. Ces dommages au système nerveux causent un retard de développement, des troubles du comportement, des convulsions et de nombreux autres symptômes cognitifs et physiques. Il n’existe actuellement aucun traitement approuvé pour la gangliosidose à GM1.

Mise à jour Lysogene COVID-19

Entrer en contact

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’aide supplémentaire.

    Back to top